Event Wizard® by DotCom Your Event Inc.®
 
 
 
 
 

Description des ateliers

Toutes les sessions en anglais, sauf indication contraire
Les allocations des chambres seront fournies sur place
 
Atelier A
Atelier B
Atelier C
 
Atelier A - jeudi 1 mars à 10h45
1. Tables ronde​s
 
1A. Le pouvoir de la voix et du choix : instauration de pratiques anti-oppressives et équitables dans les quartiers mal desservis​
 
À quoi ressemble une école qui place ses élèves au cœur de ses structures et de ses pratiques? Cette table ronde analyse les façons dont les leaders scolaires peuvent favoriser la réussite scolaire et sociale au sein des communautés marginalisées au moyen de conversations authentiques avec les élèves et la communauté dans son ensemble. Les participantes et les participants seront informés de l’existence d’une école secondaire dont se sont inspirés 11 leaders scolaires pour supprimer les programmes d’enseignement à domicile et le regroupement des cours en classes homogènes pour les matières principales, établir des normes élevées pour tous les apprenants et les apprenantes, et améliorer l’efficacité du personnel enseignant grâce au perfectionnement professionnel. Les discussions porteront sur les raisons pour lesquelles il convient de tenir réellement compte de la voix des élèves pour définir les programmes et les structures scolaires, et sur les façons dont cela peut améliorer le parcours des élèves du niveau postsecondaire de quartier mal desservis. Les participantes et les participants échangeront à propos des approches efficaces et détermineront les mesures que les leaders scolaires peuvent prendre pour contrecarrer les pratiques qui fragilisent et marginalisent les élèves résidant dans des quartiers hautement prioritaires.
 
Présenté par: Cherilyn Scobie, Toronto District School Board; Denise E. Armstrong, Université Brock  
 
Type de présentation: Table ronde
1B. Renforcer les capacités des leaders en matière de diversité, d’équité et d’inclusion
 
Les participants de la table ronde régionale sur la diversité de Peel présentent leurs initiatives et leurs apprentissages concernant le renforcement des capacités des leaders en matière de diversité, d’équité et d’inclusion. Ce projet pilote a proposé des outils et un curriculum élaborés à l’interne à une équipe de 65 leaders organisationnels en services à la personne, et était axé sur la recherche ainsi que sur l’évaluation, le soutien et la formation ayant trait à la diversité, à l’inclusion et à l’accessibilité. Ce programme en quatre modules a été offert pendant huit mois dans cinq régions, à savoir Durham, Halton, Hamilton, Waterloo et Peel, selon un modèle de carrefour communautaire.

En se basant sur les principales constatations communiquées lors de cette table ronde interactive, les leaders scolaires seront amenés à réfléchir et à développer un ensemble de compétences pour devenir des agents du changement et pour appuyer les évaluations en matière de diversité, d’inclusion et d’accessibilité dans leurs conseils respectifs.  
 
Présenté par: Varsha Naik, directrice générale; Nafeesa Jalal, coordonnatrice (table ronde régionale sur la diversité)  
 
Type de présentation: Table ronde
2.  Expériences d’islamophobie des élèves musulmans dans les écoles 
 
Cet atelier interactif examinera les expériences complexes d’islamophobie des élèves musulmans selon une approche intersectionnelle. Plus précisément, on mettra en lumière l’intersection des expériences d’islamophobie de ces élèves avec le genre, la xénophobie et le racisme envers les Noirs d’une part, et, de l’autre, on offrira des stratégies efficaces encadrées par des pédagogies de soutien, telles que l’enseignement bienveillant et sensible à la culture, et l’éducation antiraciste qui pourront être utiles aux éducateurs et aux éducatrices ainsi qu’aux responsables des politiques. Il y aura plusieurs occasions de dialogue durant l’atelier, et on y présentera des vidéos éclairantes et stimulantes.
 
Présenté par: Sarah Halabi; Hiba Barek (Université Western Ontario)
 
Type de présentation: Atelier
3.  Nous avons quelque chose à dire : des jeunes et leurs familles s’expriment sur les besoins particuliers et le changement
 
Le Bureau de l’intervenant provincial en faveur des enfants et des jeunes a lancé l’initiative Nous avons quelque chose à dire pour combler l’écart entre les politiques et les réalités auxquelles font face les enfants et les jeunes à besoins particuliers ainsi que leurs familles et fournisseurs de soins. Le projet porte la voix de ces jeunes auprès de ceux et celles qui leur fournissent des services. Lors de cette séance, nous vous ferons part des recommandations à l’intention du système d’éducation de l’Ontario formulées d’après plus de 170 propositions recueillies lors d’entretiens avec des enfants et des jeunes handicapés, leurs fournisseurs de soins, leurs frères et sœurs et d’autre personnel de soutien. Ces recommandations concernent plusieurs aspects du système d’éducation, y compris l’accessibilité, la formation en cours d’emploi et la formation initiale en enseignement, les plans d’enseignement individualisé, le curriculum, la technologie fonctionnelle et les transitions. Nous espérons qu’en amplifiant et en canalisant la voix des jeunes, nous créerons des changements systémiques permettant d’accroître l’équité et l’inclusion.
 
Présenté par: Josh Lamers ; Rana Nasrazadani ; Alex Bissell (Bureau de l’intervenant provincial en faveur des enfants et des jeunes)
 
Type de présentation: Atelier
4. La petite enfance et le racisme : les conséquences de la recherche pour un changement de pratiques et de politiques
 
Cet atelier vise à rassembler une équipe comprenant une ou un pédopsychologue, des éducatrices ou des éducateurs de la petite enfance ainsi que des intervenantes et des intervenants en matière de stratégies pour discuter de questions, de pratiques et de politiques favorisant la lutte contre le racisme dès la petite enfance. Deux questions principales feront l’objet de l’atelier : que révèlent les résultats de la recherche à propos du développement de préjugés raciaux à la petite enfance, et quelles politiques et pratiques doit-on élaborer et mettre en œuvre pour éliminer les préjugés raciaux implicites et explicites?
 
Présenté par: Kang Lee, Université de Toronto; Lilian Ma, Fondation canadienne des relations raciales; Fathima Najeemudeen, Université Ryerson  
 
Type de présentation: Atelier
5. Le parcours des étudiantes et des étudiants au fil du temps et dans différents pays, une question d’équité : le projet Gateway Cities de l’Université McMaster
 
L’équipe de recherche du projet Gateway Cities examine Toronto et d’autres villes portails internationales ­- des centres urbains où le nombre de nouveaux immigrants est élevé ­- pour étudier les facteurs qui déterminent les parcours des élèves du secondaire vers le postsecondaire.
 
Des groupes d’élèves du Toronto District School Board (TDSB) font l’objet d’études de cohortes à long terme, et les données obtenues sont comparées à celles de Chicago, de New York et de Londres. Les groupes étudiés sont les suivants : ceux ayant des besoins particuliers, les minorités raciales et ethniques sous-représentées, les nouveaux immigrants et ceux issus de milieux socio-économiques défavorisés.
 
 La recherche examinera : 
  • le rôle de l’intersectionnalité (race, genre et classe) dans l’itinéraire postsecondaire d’élèves ayant des besoins éducatifs particuliers;
  • le rôle des facteurs de risque élémentaires dans les itinéraires postsecondaires; 
  • la situation des élèves de Toronto comparée à celle des élèves de Chicago, de New York et de Londres.  
Présenté par: Karen Robson, Université McMaster; Gillian Parekh, Université York ; Robert S. Brown, Toronto District School Board/Université York  
 
Type de présentation: Atelier
6. We Rise Together : le plan d’action du Peel District School Board pour soutenir les élèves noirs de sexe masculin
 
Cet atelier présentera les étapes de mise en œuvre et d’évaluation du plan d’action We Rise Together du Peel District School Board. Le plan a été instauré pour reconnaître, comprendre, réduire et éliminer la marginalisation que vivent les élèves noirs de sexe masculin. Il comprend quatre objectifs : 
  1. collaborer avec la communauté; 
  2. offrir une formation de perfectionnement professionnel de sensibilisation au racisme et aux préjugés envers les Noirs; 
  3. intégrer l’expérience des Canadiens noirs au curriculum; 
  4. susciter le leadership et la participation chez les élèves noirs. 
L’atelier permettra de présenter les différentes activités mises en place pour atteindre les objectifs du plan et de souligner l’importance que jouent les partenariats de recherche entre le milieu scolaire et les communautés pour mettre en œuvre le plan et l’évaluer. Un aperçu des résultats de l’évaluation sera fourni. Il sera accompagné d’une discussion portant sur les prochaines étapes à suivre pour appliquer les conséquences tirées de ces constatations au sein des groupes cibles, tout en continuant à mobiliser les partenariats de recherche entre le milieu scolaire et les communautés dans un contexte d’équité.  
 
Présenté par: Rossana Bisceglia, Ph. D., Peel District School Board; Poleen Grewal, Peel District School Board; Carl James, Ph. D., Université York
 
Type de présentation: Atelier
7. Les injustices liées à la santé mentale et au bien-­être chez les jeunes immigrants et réfugiés : données probantes concernant les mesures à prendre dans le système d’éducation
 
Cet atelier repose sur des résultats d’études épidémiologiques locales, provinciales et nationales portant sur la santé mentale des jeunes migrants. Les objectifs d’apprentissage de cet atelier consistent à transmettre des constatations sur :
  1. le niveau des difficultés en santé mentale, le bien-­être à l’école et les écarts de traitement en santé mentale chez les jeunes immigrants et réfugiés par rapport aux jeunes non-immigrants;
  2. les difficultés reconnues par le personnel enseignant et les élèves quant à l’offre de mesures de soutien concernant les problèmes de santé mentale à l’école.
Des discussions de groupe interactives et des séances en petits groupes permettront aux participantes et aux participants de définir des stratégies concrètes pour résoudre des problèmes liés aux soins de santé mentale en milieu scolaire pour tous les jeunes, en particulier les jeunes migrants. Ces stratégies serviront à élaborer et à évaluer une approche basée sur des programmes pour répondre aux besoins en santé mentale qui ne sont pas comblés chez les jeunes migrants dans les écoles.
 
Présenté par: Katholiki Georgiades, Ph. D.; Steven T. H. M.A.Sc.; Irene Vitoroulis, Ph. D. (Université McMaster)    
 
Type de présentation: Atelier
8. Discours des leaders scolaires: une réflexion des iniquités implicites dans les mathématiques à l’école.*
 
Cet atelier interactif examine le rôle du leadership scolaire pratiqué par les directions d'école et les directions adjointes pour influencer le rendement en mathématiques des élèves. En passant en revue la littérature courante, la notion de discours en mathématiques a suscité notre intérêt.

La recherche associée à l’atelier ouvre une fenêtre sur le rôle du discours des leaders scolaires sur la réussite en mathématiques des élèves et répond à une lacune de la littérature (Herbel-Eisenmann, Choppin, Wagner et Pimm, 2011, p. 5). Ce projet initie un cadre pour soutenir des études sur la façon dont le discours des leaders scolaires pourrait influencer la réussite et l'équité en mathématiques. Alors que les chercheurs examinent les questions d'équité dans les mathématiques scolaires et que les décideurs discutent des moyens d'accroître les résultats en mathématiques pour tous les élèves, il est essentiel de considérer comment soutenir les leaders scolaires dans le développement de discours compatibles avec l'équité.
 
Présenté par: Jhonel Morvan, Université Brock; Mélissa Villella, Université d'Ottawa
 
Type de présentation: Atelier
 
*En franç​ais
Atelier B - vendredi 2 mars à 10h30
1. Tables ronde​s
 
1A. Peut-on parler de race? Déconstruire l’indifférence à la couleur de peau dès la petite enfance
 
Lors de cette table ronde, nous offrirons aux participants et aux participants quelques renseignements généraux sur le projet, en nous concentrant sur le contexte canadien. Nous examinerons des lacunes que révèle la recherche dans le domaine des politiques, des pratiques, de l’éducation et de la formation. Par l’entremise d’études de cas, nous nous pencherons sur les conséquences et les recommandations qui découlent de la recherche.
 
Présenté par: Beverly-­Jean Daniel ; Rachel Berman (Université Ryerson)  
 
Type de présentation: Table ronde
1B. Inspired to Excel : comment les jeunes apprenantes et apprenants ont bénéficié de programmes éducatifs afrocentriques et culturellement pertinents, offerts en été dans les jardins d’enfants
 
La petite enfance est une période déterminante durant laquelle les expériences et l’environnement contribuent à former le développement des tout-petits. Ainsi, pendant trois étés consécutifs, le Toronto District School Board a offert gratuitement le programme éducatif Inspired to Excel d’une durée de quatre semaines dans plusieurs jardins d’enfants de la ville. Ce programme unique visait à soutenir la transition des jeunes enfants vers l’éducation formelle, que ce soit dans un cadre pédagogique afrocentrique ou adapté aux différences culturelles. Des expériences d’apprentissage artistiques favorisaient la participation des élèves grâce à des activités significatives d’apprentissage par le jeu et l’enquête, en utilisant des blocs de construction pour l’acquisition de compétences en résolution de problèmes, en communication et en autorégulation. Le programme a été conçu pour que l’identité des élèves orientent les sujets d’intérêt culturellement pertinents et pour que les ressources culturelles appropriées enrichissent la planification pédagogique. Le programme Inspired to Excel a aussi requis la participation active des parents, des fournisseusses et fournisseurs de soins et des partenaires communautaires.
 
Présenté par: Stefanie De Jesus; Samuel Zheng (Toronto District School Board)
 
Type de présentation: Table ronde 
2. Favoriser une bonne santé mentale et un sentiment d’appartenance culturelle chez les jeunes Autochtones par le mentorat axé sur les forces
 
Cet atelier portera sur l’élaboration et l’évaluation du programme de mentorat par les pairs Uniting Our Nations pour les jeunes Autochtones. Celui-ci a été conçu au cours de la dernière décennie grâce à un partenariat entre l’équipe du programme Fourth R à l’Université Western Ontario et le Thames Valley District School Board. Les séances de mentorat ont lieu une fois par semaine sur l’heure du dîner et adoptent une approche culturellement pertinente axée sur les forces. Les résultats d’une étude longitudinale relative à deux années de participation au programme démontrent que les participantes et participants en retirent un bien-­être accru ainsi qu’un plus grand sentiment d’appartenance culturelle et accumulent plus de crédits. Lors de l’atelier, Claire Crooks (directrice, Centre for School Mental Health) abordera l’élaboration du programme ainsi que la méthode de recherche et les constatations qui en découlent. Mike Cywink (mentor et agent de liaison, programmes) présentera le programme de mentorat et dirigera une activité d’apprentissage par l’expérience connexe. Finalement, Paul McKenzie (surintendant, Thames Valley District School Board) démontrera comment le partenariat école­université s’inscrit dans l’orientation stratégique du conseil.
 
Présenté par: Claire Crooks, Université Western Ontario; Mike Cywink, Université Western Ontario; Paul McKenzie, Thames Valley District School Board  
 
Type de présentation: Atelier
3. Réduire l’absentéisme chez les élèves du Nord-Ouest de l’Ontario : recherche, initiatives, ressources et leçons apprises 
 
L’absentéisme constitue un problème important chez les élèves du Nord-Ouest de l’Ontario. Nous savons que les élèves souvent absents de l’école sont moins susceptibles de réussir. Notre étude collaborative cherche à définir les principaux facteurs de l’absentéisme au Lakehead District School Board ainsi que ses effets sur le rendement des élèves. Les connaissances ainsi acquises servent à concevoir des interventions dans le cadre desquelles la participation des intervenantes et des intervenants est nécessaire pour améliorer l’assiduité des élèves. Cette séance fournira aux participantes et aux participants un aperçu du processus de recherche, des constatations provisoires ainsi que des ressources consacrées aux interventions, y compris par la campagne HERE qui a pour but d’offrir des ressources pour promouvoir l’importance de l’assiduité quotidienne au sein des huit conseils scolaires de district partenaires. D’autres conseils scolaires où l’assiduité des élèves est un sujet de préoccupation peuvent adapter notre approche et la mettre en œuvre.
 
Présenté par: Heather Harris, Lakehead District School Board; Christina van Barneveld, Université Lakehead; Bruce Nugent, Lakehead District School Board  
 
Type de présentation: Atelier
4. Retour 20 ans plus tard sur la discussion concernant le décrochage et l’exclusion : leçons apprises de l’éducation visant à lutter contre le racisme et changements qui y ont été apportés
 
Il y a plus de 20 ans, George JS Dei, directeur du Centre for Integrative Anti-Racism Studies (CIARS) et membre de la Société royale du Canada, a entrepris une étude visant à examiner le racisme systémique dans le système d’éducation canadien. Cette étude a mené à la parution d’un livre et de plusieurs publications connexes (Dei, Holmes, Mazzuca, McIsaac & Campbell, 1995; Dei, Mazzuca, McIsaac & Zine, 1997) et a fourni un point de vue nuancé permettant de répondre à des questions clés sur ce qu’est la réussite des élèves en analysant cette dernière dans une perspective systémique et en éliminant la mise en cause individuelle pour fournir une explication globale. Les médias ont accordé une attention considérable à cette étude avant-gardiste au Canada. Ce projet vise à revoir la discussion sur l’antiracisme dans le contexte éducatif canadien et à analyser des études réalisées récemment, depuis l’instauration de ce projet, afin de paver la voie à la réussite des élèves noirs, autochtones et racialisés dans le cadre de partenariats novateurs entre le milieu scolaire et les communautés.
 
Présenté par: Andrea Vásquez, Université de Toronto/OISE; Janelle Brady, Université de Toronto; Phiona Lloyd­-Henry, Peel District  
 
Type de présentation: Atelier
5. Mettre en œuvre la diversité et l’équité dans les communautés scolaires : projet de curriculum axé sur l’action sociale
 
Cet atelier s’inscrit dans le contexte de l’Initiative pour les écoles secondaires urbaines et prioritaires (Initiative ESUP) de l’Ontario, mise en place en 2008. En 2012, un partenariat a été établi entre l’Université d’Ottawa et l’Initiative ESUP au moyen de notre cohorte d’éducation urbaine. Dans le cadre de ce partenariat, nous nous sommes efforcés de créer des environnements sécuritaires pour les élèves et de préparer les candidates et les candidats à l’enseignement pour leur permettre de satisfaire aux besoins individuels et collectifs des populations étudiantes marginalisées pour des raisons économiques ou raciales ou à cause de différences linguistiques ou culturelles. Au cours de cet atelier, nous discuterons des manières de répondre aux besoins de familles immigrantes et réfugiées au moyen de nos programmes de formation du personnel enseignant (Kane, Ng-­A-­Fook, Radford & Butler, 2017). L’atelier montrera de quelle façon notre partenariat cherche à repousser les obstacles et à favoriser une compréhension de la diversité, de la différence et de l’appartenance dans les écoles. Il abordera également les manières de promouvoir l’équité et de créer des environnements sécuritaires dans les salles de classe pour permettre à tous, y compris aux élèves immigrants, réfugiés et demandeurs d’asile d’éprouver un sentiment d’appartenance, de connaître la réussite scolaire et de devenir des citoyennes canadiennes et des citoyens canadiens actifs, informés et qui se rendent utiles (McInery, 2009; Davies, 2014).
 
Présenté par: Nicholas Ng­-A-­Fook; Linda Radford; Hembadoon Iyortyer Oguanobi (Université d’Ottawa)  
 
Type de présentation: Atelier
6. Favoriser l’engagement et la réussite scolaires des élèves d’origine africaine ou caribéenne
 
Le projet vise principalement à compiler, à examiner et à synthétiser des données de recherche ayant trait au parcours scolaire et à l’inclusion sociale des élèves de race noire dans les écoles d’Amérique du Nord, en se concentrant avant tout sur des études réalisées en Ontario.
 
Présenté par: Sandra R. Schecter, Université York; Monday Gala, Toronto District School Board; Dargine Rajeswaran, Toronto District School Board
 
Type de présentation: Atelier
7. Bienveillance et sécurité dans les écoles : Comment les directrices ou directeurs d’école peuvent-­ils favoriser une culture d’inclusion pour les élèves ayant des besoins éducatifs particuliers?
 
Cet atelier comprendra un examen d’une étude nationale menée de 2016 à 2018 sur la manière dont les directrices ou directeurs d’école peuvent favoriser l’inclusion à l’école pour les élèves ayant des besoins éducatifs particuliers. L’étude comporte des commentaires reçus de plus de 200 directrices ou directeurs d’école de l’Ontario, de la Colombie-­Britannique, de l’Alberta et du Nouveau­-Brunswick. Elle offre une occasion d’examiner la formation et l’apprentissage professionnel des directrices ou directeurs d’école ainsi que leurs activités visant à soutenir les élèves ayant des besoins éducatifs particuliers au quotidien. Elle étudie également des incidents graves vécus par les directrices ou directeurs et la façon dont ces incidents ont éclairé le soutien qu’ils apportent aux élèves dans des écoles inclusives. Les conférencières et conférenciers sont un membre de l’équipe de recherche, une directrice d’école et un employé du ministère de l’Éducation. Ils offriront, sous forme de table ronde avec des études de cas supplémentaires, une occasion de discuter des manières dont les directrices et directeurs peuvent favoriser l’inclusion dans les écoles.
 
Présenté par: Steve Sider, Université Wilfrid­-Laurier; Jhonel Morvan, Université Brock; Mélissa Villella, Université d’Ottawa
 
Type de présentation: Atelier
 
8. Fondements pour la diversité et l’équité : Place aux connexions communautaires et aux voix de la diversité par le biais de la poésie parlée*
 
Dans cet atelier, le RSEKN amènera l’équité sur le devant de la scène en utilisant la poésie parlée pour mettre en perspective les présupposés et biais sociaux et culturels, de manière à ébranler les idées reçues concernant les voix marginalisées et diminuées. 
 
Dans le contexte d’un atelier non conventionnel animé, les participants prendront part directement à notre examen des façons dont la poésie parlée peut devenir une pratique pédagogique adaptée et pertinente et ainsi créer des espaces où les voix marginalisées peuvent mettre en lumière les défis auxquels elles sont confrontées par rapport à différents obstacles systémiques. 
 
Les participants vivront une expérience directe centrée sur les moyens par lesquels les enseignants et les formateurs d’enseignants peuvent :
  • examiner les biais et présupposés concernant les personnes racialisées et marginalisées;
  • analyser des poèmes concernant un message politique ou culturel qui expose et remet en question les biais et pratiques systémiques;
  • discuter des diverses réponses possibles dans les situations d’exclusion et de discrimination; 
  • apprendre comment la poésie peut transformer le vécu en expérience d’éducation transformative et inclusive.
Les participants examineront les moyens par lesquels les activités communautaires peuvent rapprocher les communautés et les écoles dans le travail axé sur l’équité.
 
Présenté par: Nathalie Bélanger, Noor El-Husseini and Bassam le poète
 
Type de présentation: Atelier
 
*En franç​ais
Atelier C - vendredi 2 mars à 13h00
1. Tables ronde​s
 
1A. Politiques et pratiques prometteuses pour atténuer les désavantages des élèves immigrants en matière de rendement dans les écoles de l’Ontario
 
De nos jours, les élèves immigrants se heurtent à de nombreuses difficultés en milieu scolaire. Il n’est donc pas étonnant que les résultats d’importantes mesures du rendement à l’échelle internationale, comme le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), indiquent systématiquement, partout dans le monde, des écarts entre le rendement des élèves non-migrants et celui des élèves migrants de première ou de deuxième génération, un résultat souvent appelé « désavantage des élèves immigrants en matière de rendement ». La présentation examine en détail des données désagrégées sur le rendement et juxtapose les résultats des élèves immigrants en Ontario avec les politiques et les pratiques d’éducation ayant eu divers degrés de réussite dans l’atténuation des désavantages des élèves immigrants en matière de rendement dans d’autres régions. De manière générale, l’analyse définit des politiques et des pratiques prometteuses à envisager et aborde leurs répercussions sur le personnel enseignant, les administratrices et administrateurs d’écoles, les dirigeantes et dirigeants des districts et les responsables des politiques. 
 
[Remarque : Cette recherche s’inscrit dans une étude sur 5 ans à l’échelle du Canada, financée par le Conseil de recherches en sciences humaines].  
 
Présenté par: Louis Volante, Université Brock; Don Klinger, Université Queen’s; Melissa Siegel, Université des Nations Unies
 
Type de présentation: Table ronde
1B. Leadership By Design (LBD) : réduire l’inégalité des chances pour les élèves canadiens d’origine africaine ou caribéenne au moyen de stratégies de mentorat et de soutien intensif
 
L’étude suit la progression d’une cohorte de jeunes élèves au cours des sept ans du programme Leadership By Design (LBD). Le programme LBD aide les élèves canadiens d’origine africaine ou caribéenne à tirer le meilleur profit de leurs talents et à bâtir une carrière enrichissante en leur offrant un accès à des ressources leur permettant de réduire l’inégalité des chances et les écarts en termes de rendement entre eux-mêmes et le reste de la population étudiante. Programme vedette du Lifelong Leadership Institute (LLI), le programme LBD s’efforce de stimuler le leadership et de former des leaders dans les communautés noires et caribéennes de la région du grand Toronto. Ce programme s’attaque aux problèmes posés par la sous-performance des élèves canadiens d’origine africaine ou caribéenne dans les écoles et les organismes communautaires en Ontario. Il offre un soutien au développement aux élèves de l’école secondaire et aux étudiantes et étudiants universitaires et prépare les jeunes à exercer un leadership efficace et responsable. Les participantes et les participants acquièrent des compétences générales en leadership grâce à des programmes de mentorat et à un accès à des ressources de soutien intensif normalement accordées aux élèves de communautés privilégiées.
 
Présenté par: Trevor Massey, Lifelong Leadership Institute; Nicola M. Dove, Université York  
 
Type de présentation: Table ronde
2. Stratégie pour la jeunesse et équipe collaborative sur l’équité : changer les états d’esprit par la pratique  
 
Les participantes et participants de cet atelier pourront :
  • apprendre à former une équipe collaborative (une communauté de pratique);
  • découvrir les résultats de recherches afin d’examiner plus en détail les pratiques habituelles des éducateurs, la manière dont les pratiques sont réformées et en quoi la voix des élèves et la participation des parents offrent des solutions pour analyser les problèmes des systèmes;
  • s’impliquer dans des activités novatrices qui susciteront des discussions difficiles mais courageuses au sujet des obstacles systémiques dans les écoles ontariennes.
Les activités comprendront :
  • une simulation de scénarios de l’équipe collaborative de recherche de la Stratégie pour la jeunesse;
  • la participation active directe des participants à des comptes rendus de cas pour chaque projet de recherche afin de mieux connaître la voix des élèves et la participation des parents et de faire évoluer les pratiques d’enseignement;
  • une activité portant sur la manière d’exploiter la pratique, de changer les états d’esprit et de bousculer les débats sur les préjugés, les pratiques et les procédés systémiques;
  • une table ronde sur les révélations de l’atelier, les résultats et les prochaines étapes.  
Présenté par: Darlene Ciuffetelli Parker, Université Brock; Christine Battagli, Niagara Catholic District School Board; Jim Markovski, Durham District School Board  
 
Type de présentation: Atelier
3. L’éducation publique offre-t-­elle des expériences d’apprentissage équitables? Réflexion sur l’équité
 en matière de possibilités pour les élèves en Ontario à travers un examen des collectes de fonds scolaires 
 
Cet atelier interactif vise à entamer un dialogue essentiel sur le rôle des collectes de fonds scolaires en Ontario et sur l’inégalité des chances au sein du système public qu’elles servent. Les données cumulées depuis plus de 10 ans nous apprennent que l’inégalité en matière de frais et de collectes de fonds est un problème constant dans la province et que, comme il avait pu être avancé, il existe une corrélation entre cette inégalité et le revenu familial. Cet atelier révèle le contexte social et historique des politiques de l’Ontario en matière de collecte de fonds et de frais et pousse les participantes et les participants à s’interroger sur le but de l’éducation publique. Se basant sur les points de vue de plusieurs intervenants relatifs aux études de cas, les participantes et les participants seront amenés à se demander quels services offerts par notre système d’éducation sont essentiels et lesquels sont accessoires. La discussion au sujet des frais et des collectes de fonds servira de base pour d’autres questionnements sur l’objectif de l’éducation et les défis en matière d’équité au sein du système d’éducation. 
 
Présenté par: Sue Winton, Ph. D., Université York; David Hagen Cameron, Ph. D., People for Education; Christine Corso, People for Education
 
Type de présentation: Atelier
4. Les connaissances autochtones au cœur des classes de mathématiques
 
Durant la séance sera étudié le rapport complexe entre la culture des Premières Nations et les mathématiques occidentales. Au moyen d’exemples tirés d’un projet de recherche en cours, nous examinerons les mathématiques inhérentes aux activités algonquines traditionnelles et ce que ces activités ont à apprendre aux élèves. Nous verrons également en quoi l’intégration d’approches pédagogiques autochtones correspond aux approches pédagogiques actuelles en mathématiques et peut contribuer à la création de classes inclusives. Au cours de cet atelier, nous examinerons en profondeur le raisonnement mathématique, particulièrement le raisonnement algébrique, spatial et proportionnel, inhérent au perlage algonquin. Pour étudier le rapport entre les représentations bidimensionnelles et tridimensionnelles de la quantité et de l’espace, nous concevrons et créerons un bracelet de perles en os, puis nous visionnerons des vidéos sur le raisonnement des élèves pour analyser les formes de raisonnement mathématique favorisées par cette activité. Enfin, nous entendrons la voix de membres de la communauté sur l’importance d’intégrer la culture des Premières Nations aux classes de mathématiques.
 
Présenté par: Ruth Beatty, Université Lakehead; Danielle Blair, Simcoe County District School Board; Christina Ruddy, Centre culturel sur le mode de vie des Algonquins  
 
Type de présentation: Atelier
5. Gender is Like an Ocean : Examen d’une enquête collaborative menée par des adolescentes et des adolescents ainsi que des enseignantes et des enseignants sur l’identité de genre et de l’inclusion des genres 
 
L’atelier comprendra une projection du film de 45 minutes Gender is Like a Ocean, suivie de discussions en petits groupes et en grands groupes entre les membres du public, les cinéastes et l’équipe de recherche. La séance commencera par de brèves remarques de l’équipe de recherche visant à replacer le film dans le contexte du projet de recherche dont il fait partie, ainsi que dans le contexte général de la lutte et de l’activisme contre l’oppression des genres et des membres de la communauté LGBTQ dans les écoles. Les participantes et les participants seront ensuite invités à procéder à une réflexion critique sur la manière dont les enquêtes collaboratives peuvent encourager l’empathie, la solidarité et la lecture critique de textes, ainsi que sur la manière dont les lectures féministes et les lectures rejetant la transphobie peuvent engendrer des recherches prolongées et de l’activisme pour réagir à des problèmes sociaux plus vastes.
 
Présenté par: Sarah Evis, Toronto District School Board; Ben Gallagher et Ty Walkland, Université de Toronto
 
Type de présentation: Atelier
6. En quoi les données peuvent-­elles favoriser l’équité? Leçons tirées de la planification des services de garde d’enfants et des services à la petite enfance 
 
Le système de la garde d’enfants et de la petite enfance connaît encore une croissance et une transformation considérables, marquées notamment par son engagement d’aider 100 000 enfants supplémentaires à avoir accès à des services de garde d’enfants agréés ainsi que par la création de Centres pour l’enfant et la famille ON y va partout en Ontario. À l’échelon local, les gestionnaires des services municipaux regroupés (GSMR) et les conseils d’administration de district des services sociaux (CADSS) ont élaboré des plans de services visant à orienter la croissance des programmes dans leurs communautés. À la table ronde seront réunis des leaders de trois communautés ayant mis à profit des données sur les résultats chez l’enfant (y compris l’Instrument de mesure du développement de la petite enfance), des données des organismes de services et des données sur la population pour éclairer leurs plans de services. La présentation mettra l’accent sur la manière dont des plans axés sur la population et sur les résultats permettent de corriger les inégalités en matière d’accès et de participation aux services pour les populations socialement marginalisées. Les présentateurs aborderont également la façon dont les inégalités transparaissent dans les données et dans les stratégies utilisées pour surmonter ces contraintes afin de veiller à l’équité du processus de planification.
 
Présenté par: Michelle Levine; Catherine de Quimper; Paul Beach; Steve Zuppa; Carla Fairbrother; Sarah Stevenson  
 
ModératriceDr. Jean Clinton, Université McMaster, conseillère de la ministre de l'Éducation
 
Type de présentation: Atelier
7. Écarts de rendement dans les écoles urbaines : des élèves racialisés abordent les évaluations provinciales
 
L’atelier-table ronde vise à faire entendre la voix d’élèves racialisés et immigrants fréquentant des écoles urbaines et à mettre l’accent sur leurs points de vue au sujet des évaluations provinciales à Toronto et à Vancouver.

Les opinions des élèves montrent clairement que les politiques actuelles en matière de tests normalisés et de classement des écoles ont creusé les inégalités et accru la ségrégation des élèves en fonction de leur race et de leurs origines socio-économiques. 
 
Les élèves rencontrés dans le cadre de cette étude ont fait savoir que la réussite mitigée de leurs écoles en matière d’évaluations provinciales était en grande partie imputable à des facteurs extérieurs à l’école. Les questions de pauvreté, de toxicomanie et de géographie (l’emplacement de l’école) influencent toutes grandement le point de vue des élèves quant aux niveaux de scolarité.
 
De plus, les résultats laissent à penser que le contexte des écoles, les diverses politiques relatives à l’évaluation, les parcours variés des élèves ainsi que leur race et leur milieu socio-économique ont des effets non négligeables sur leurs expériences d’éducation, leurs aspirations et leurs points de vue au sujet des évaluations provinciales à grande échelle.  
 
Présenté par: Goli Rezai­-Rashti, Université Western Ontario
 
Type de présentation: Atelier
8. L’utilisation d’outils de visualisation cartographiques pour localiser des sous-groupes d’élèves et identifier les obstacles à leur rendement scolaire*
 
Le premier objectif de cette étude est d’explorer ce qui caractérise les élèves appartenant à des sous-groupes comme l’enfance en difficulté. L’outil de visualisation cartographique contient des données sur le rendement des élèves à un niveau individuel ainsi que des données sociodémographiques de la population sur le territoire desservi. Cette étude se concentre sur l’influence de certains facteurs qui peuvent affecter le rendement de ces élèves. Le deuxième objectif est de répondre aux besoins et obligations des douze conseils scolaires francophones de l’Ontario en matière d’accessibilité à des installations scolaires francophones. 
 
C’est la première fois que les douze conseils francophones de l’Ontario ont accès de façon intégrée à un outil de visualisation interactif qui permet d’analyser ce type de données. Cette plus-value permet, entre autres, aux conseils scolaires de prendre des décisions informées sur une prestation de programmes adaptés et un accès équitable à des ressources scolaires.
 
Présenté par: Serge Boulé, Centre de leadership et d'évaluation; Alain Martel, Conseil scolaire de district catholique de l'Est ontarien; Mario Gagnon, Ministère de l'Éducation de l'Ontario
 
Type de présentation: Atelier
 
*En franç​ais
 
1
Protected by Sectigo SSL
Share on LinkedIn
Share on Twitter
Share on Facebook
Share this Event